Imprimer

Pourquoi un village de la paix ?

Écrit par Georges Nakhleh Vendredi, 09 Mars 2012 16:21

Objectifs

Changer taille:

 

Ce projet s’inscrit dans le contexte de la période d’après-guerre où de nombreuses familles se trouvent dans un profond dénuement tant matériel que psychologique et moral.

Déplacées à la suite des massacres et de la destruction de leurs villages, plus de 400.000 personnes vivent, aujourd’hui encore, dans des conditions très difficiles, le plus souvent au sein d’immeubles insalubres des banlieues. La crise économique sans précédent que traverse le pays aggrave encore cette situation alarmante au point que certains parents ne peuvent même plus nourrir leurs enfants.

Afin de les éloigner d’une atmosphère de violence croissante, des familles souhaitent la prise en charge ponctuelle de leurs enfants dans un cadre favorable à leur épanouissement et au bon déroulement de leurs études.

 

Les objectifs de Kfarsama

 

 

 

Devant les misères morales et physiques que vivent certains de mes compatriotes libanais, je ressens un tremblement d’être. Que faire ? Mon expérience m’a ancré dans la certitude qu’avec Dieu, toutes les audaces sont permises. Je rêve donc devant lui dans la prière, et peut-être avec vous, d’un grand espace où tous ceux qui sont à la recherche d’un lieu d’accueil, d’écoute, d’apaisement ou de recueillement pourront s’y retrouver. Des orphelins, des enfants de la rue, des handicapés, des personnes âgées… tous ceux dont la paix a déserté le cœur viendront puiser dans ce Kfarsama, Village de la Paix, tout ce qui est nécessaire pour leur remise au monde. Ainsi le Liban prouvera encore une fois qu’il est "plus qu’un pays : un message", comme le Pape Jean-Paul II l’a lancé à tous les échos.

P. Mansour Labaky

 

Powered by Web Agency