Imprimer

Hymne à la vie

Écrit par Padre Damiano Puccini Dimanche, 27 Juin 2021 00:00

Padre Damiano Puccini

Changer taille:

Hymne à la vie

 

La première lecture de ce dimanche est un véritable hymne à la vie. En effet, les passages du livre de la Sagesse que nous lisons, affirment que Dieu est le maître de la vie.

La phrase d’ouverture : "Dieu n'a pas fait la mort" annonce le thème. "Il ne se réjouit pas de voir mourir les êtres vivants. Il a créé toutes choses pour qu'elles subsistent". Dieu n’a pas voulu la mort. Il nous a créés pour que nous vivions.

La vie est liée, dans le texte de la Sagesse, au concept de « justice », mais il ne s’agit pas de ce que nous entendons par légalité. La justice de Dieu est intimement liée à son amour des créatures, et de l’homme en particulier. Un amour qui respecte notre liberté.

Nous avons la liberté d’aimer Dieu en retour ou de nous en détourner et même de le nier. Nous pouvons vouloir refuser d’être une créature croyant qu’ainsi nous sommes libres et seuls maîtres de notre vie.

Pourtant l'amour est l'âme de la vie. Le péché en tant que refus de l'amour est la raison de la mort. Saint Paul le dit clairement aux Romains : "par le péché est venue la mort" (Rm 5, 12). La mort n’est pas un châtiment mais une conséquence de cette rupture d’amour qui est rupture de vie entre le créateur et la créature.

Pour un chrétien, la mort est un passage vers une vie nouvelle de bonheur : plus de douleurs, de larmes, de peurs, de méchancetés… C’est une délivrance, un moment lumineux de rencontre avec ce Dieu qui nous a créés à son image et nous aime d’un amour sans faille. Il nous accueille car il voit en chacun de nous la droiture d’intention de nos actes. Saint Jean l’affirme dans sa première épître : "Dieu est plus grand que notre cœur et il connaît toute chose" (1Jean, 3, 21).

Puisque la mort est inévitable et qu'elle a un sens, notre attitude devrait être de vivre intensément chaque instant présent dans un don d’amour sans égoïsme. C’est notre pratique de la justice comme partage avec nos frères de la vie que nous recevons chaque jour, qui nous sauvera.

L'homme est fait pour vivre éternellement, nous le sentons bien au fond de nous. Quand Dieu devient le centre, quand nous ne sommes plus centrés sur nous-mêmes et sur nos désirs égoïstes, mais sur la dimension spirituelle, le rapport filial entre Dieu et nous, la vie éternelle commence à se développer dès maintenant sur terre. Elle est cette qualité de vie qui naît de l’amour que nous portons à nos frères.

La vie est un cadeau que nous recevons à notre naissance, chacun de nous le reçoit différemment. Dans tous les aspects physiques, psychiques, spirituels dont certains dépendent des circonstances, nous sommes différents les uns des autres.

Essayons, chacun dans notre propre vie de définir notre identité spirituelle. Chacun de nous est une petite image de Dieu et se doit de développer cette ressemblance. L'action de Dieu suscite en nous des inspirations positives pour chaque jour, il est important d'en prendre conscience pour collaborer à cette action de Dieu et de ne pas nous laisser vivre dans l’insouciance.


Powered by Web Agency

Textes Liés: