editorial

A lire du §76 au §80: Evangelii gaudium "La joie de l'Evangile" - Exhortation apostolique du Pape François

Une tentation possible pour les «agents pastoraux»

Utilisant un langage quelque peu administratif, le Pape précise ce que recouvre l’expression «agents pastoraux»:

Lire la suite...  

Dimanche de la Miséricorde: Le mauvais exemple du Christ 

En ce Dimanche de la Miséricorde, écoutons ce que le Pape François nous dit du sacrement de réconciliation :
"Comment est-ce que je me confesse ? Est-ce que je me laisse embrasser ?
Il me vient à l’esprit un grand prêtre de Buenos Aires, il est plus jeune que moi, il doit avoir 72 ans…

Lire la suite...  

{slider=à lire du §65 au §70}

Malgré tout le courant séculariste qui envahit la société, en de nombreux pays, – même là où le christianisme est minoritaire – l'Église Catholique est une institution crédible devant l'opinion publique, fiable en tout ce qui concerne le domaine de la solidarité et de la préoccupation pour les plus nécessiteux. En bien des occasions, elle a servi de médiatrice pour favoriser la solution de problèmes qui concernent la paix, la concorde, l'environnement, la défense de la vie, les droits humains et civils, etc. Et combien est grande la contribution des écoles et des universités catholiques dans le monde entier ! Qu'il en soit ainsi est très positif. Mais quand nous mettons sur le tapis d'autres questions qui suscitent un moindre accueil public, il nous coûte de montrer que nous le faisons par fidélité aux mêmes convictions sur la dignité de la personne humaine et sur le bien commun...  (Extraits de: Evangelii gaudium "La joie de l'Evangile" - Exhortation apostolique du Pape François)

{/slider}

l'Église, le sel de la terre 

Le Pape précise que globalement personne ne met en cause l'investissement de l'Eglise dans les nombreux domaines de la solidarité, et de l'aide aux nécessiteux. Bien souvent elle est sollicitée comme médiatrice pour favoriser la paix, la concorde, l'environnement, la défense de la vie, les droits de l'homme etc.

Lire la suite...  

{slider=à lire du §61 au §64}

Nous évangélisons aussi quand nous cherchons à affronter les différents défis qui peuvent se présenter. Parfois, ils se manifestent dans des attaques authentiques contre la liberté religieuse ou dans de nouvelles situations de persécutions des chrétiens qui, dans certains pays, ont atteint des niveaux alarmants de haine et de violence. Dans de nombreux endroits, il s'agit plutôt d'une indifférence relativiste diffuse, liée à la déception et à la crise des idéologies se présentant comme une réaction contre tout ce qui apparaît totalitaire. Cela ne porte pas préjudice seulement à l'Église, mais aussi à la vie sociale en général. Nous reconnaissons qu'une culture, où chacun veut être porteur de sa propre vérité subjective, rend difficile aux citoyens d'avoir l'envie de participer à un projet commun qui aille au-delà des intérêts et des désirs personnels...  (Extraits de: Evangelii gaudium "La joie de l'Evangile" - Exhortation apostolique du Pape François)

{/slider}

Les défis culturels 

Sans l’exprimer «à haute voix» le saint Père constate les ravages procurés par le matérialisme des pays occidentaux, tant en Afrique qu’en Asie:

Lire la suite...  
A lire du §71 au §75 de: Evangelii gaudium "La joie de l'Evangile" - Exhortation apostolique du Pape François

Défis de cultures urbaines

La pensée du Pape peut paraître insolite, elle est tout au moins originale et provocatrice !

Dans les bas fonds de nos concentrations urbaines généralement non évangélisées, Dieu habite les maisons, les rues, les places, dans le cœur de beaucoup de personnes chercheuses d’un sens à leur vie.

Lire la suite...  
Powered by Tags for Joomla