Editorial

ImprimerEnvoyer

Aveux d’une grand-mère aux pères “vagabonds” de ce siècle

Bertrand Lemaire

Écrit par Catherine De Beauregard Mardi, 24 Septembre 2013 23:00

Aveux d’une grand-mère aux pères “vagabonds” de ce siècle 

Chers pères "vagabonds" de ce siècle.

Nos lamentations réitérées, et nos revendications, parfois vindicatives, de mères de familles devant "l'absentéisme familial" auquel vous êtes professionnellement contraints - ou quelquefois il est vrai enclins - m'ont incitée à faire mon propre examen de conscience. Mon expérience de 30 années de bonheur de "mère au foyer" me conduit à "passer à des aveux complets" sur des joies que vous, pères si souvent absents, vous semblez ignorer. Certaines sont inavouables, mais j'ai décidé d'aller au bout de mes aveux, et je commencerai donc par celles-ci.

Vous n'avez jamais eu le temps, bien sûr, de vous voir à la veille d'une rentrée scolaire, investir le magasin de chaussures, étaler fièrement sous le nez de la vendeuse 12 sandales éculées, et demander à haute voix :" Une paire de chaussures pour les 2 aînés, mais du solide qui fasse les 6 !" Quant aux enfants, ils ont appris depuis longtemps la leçon de sagesse dédaigneuse à donner à "l'affreux jojo" qui escalade les banquettes, et dont la mère tente en vain de satisfaire tous les caprices en faisant déballer tout le magasin ! Vous rentrerez à la maison, chers pères, au moment où la sarabande des 6 "chérubins" nous fait savoir l'exact prix de la dite leçon ! Qu'importe votre emportement, notre fierté n'a pas de prix !

Powered by Web Agency

Lire la suite...

 

ImprimerEnvoyer

Si ''Famille'' m'était contée...

Bertrand Lemaire

Écrit par Catherine De Beauregard Jeudi, 29 Août 2013 23:00

En tant que responsable d’association familiale, je me suis soudain aperçu qu’à force de côtoyer un certain nombre d’organismes publics au service de la famille, je m’étais habituée à employer leur langage, à savoir, accoler automatiquement un adjectif au mot “famille” : nucléaire, monoparentale, recomposée, élargie, nombreuse, disloquée, etc. Prise de conscience douloureuse qui exigeait aussitôt la nécessité de fuir ces dérives actuelles pour retrouver le vrai sens de ce si beau mot “la famille”. Le bonheur de relire les œuvres du Père Labaky m’a permis de comprendre le charme et le rayonnement qu’exerce toute famille, quand elle n’oublie pas ses fondements essentiels.

Si ''Famille'' m'était contée...La famille est avant tout une communauté de générations qu'unissent une même tendresse, dont la communauté de vie est la première expression : malgré la guerre et ses destructions, malgré bien des influences extérieures, demeure, au Liban, la maison familiale qui abrite grands-parents, parents et enfants, s'agrandissant ou se multipliant au fur et à mesure des naissances et mariages. "C'est ma maison, d'autant plus vibrante qu'elle s'entremêlait aux autres maisons" dit Nassim dans "L'Enfant du Liban". Dans de nombreux villages, des quartiers entiers ont fini par porter le nom de la famille d'origine. Les enfants n'y sont jamais esseulés ou désœuvrés, connus de chacun et accueillis par tous. "Ici, personne n'est seul. Ici les enfants ont cent pères et cent mères et encore bien plus de geddos et de tétas" (Kfar Sama, Village du Liban).

Powered by Web Agency

Lire la suite...

   

ImprimerEnvoyer

La famille

Bertrand Lemaire

Écrit par Marie-Jo Sabbagh

La famille

 

Un nid où naît et s'épanouit le tout petit

Bercé d'amour, de sourire, d'éveil à la vie.

 

Un havre où il fait bon se retrouver le soir

Après le travail, la fatigue et les devoirs.

 

Une maison à chacun et chacune ouverte

A toute heure du jour et quelle que soit sa quête.

 

Un "chez soi" chaleureux où scintille la flamme

Du feu qui brûle dans l'âtre et au creux de l'âme.

Powered by Web Agency

Lire la suite...

 

ImprimerEnvoyer

Le présent de Dieu et le calendrier des hommes - comment ça marche?

Écrit par Bertrand Lemaire Mardi, 25 Juin 2013 16:31

Le présent de Dieu et le calendrier des hommes - comment ça marche?Pour répondre à cette question, un coup d’œil sur votre «organiseur portable» peut partiellement lever le voile, en attirant votre attention sur les coïncidences de dates. Mais dans ce domaine, ne tirons pas trop sur la ficelle, car on est capable de démontrer tout et son contraire ...

Revenons à votre «organiseur».

Que faisiez-vous à l’aube du 11 février dernier? En la fête de Notre Dame de Lourdes, peut-être vous êtes-vous rendu benoitement à la messe? Le monde entier, en effet,  connaît cette date, un peu comme  Marignan en 1515... Ce 11 février, pour les chrétiens, est un jour particulièrement significatif !

Que faisiez-vous, encore ce 11 février, à 11h30 du matin? Je vous imagine petite souris, sous les tapis de la majestueuse salle du Vatican, où Benoit XVI recevait les cardinaux pour une rencontre presque de routine, au terme de laquelle il annonce la cessation de son ministère de Pape! Un coup de tonnerre presque cosmique, tout au moins planétaire...

Powered by Web Agency

Lire la suite...

   

ImprimerEnvoyer

22 minutes et des poussières!

Editorial

Écrit par Bertrand Lemaire Lundi, 17 Juin 2013 23:00

22 minutes et des poussières!Une homélie de plus de 7 minutes 30 est soporifique dit-on ! Vrai ou faux ?

Je vous mets au défi : Citez-moi trois idées fortes de l'homélie de dimanche dernier !

Nous sommes impitoyables pour nos prêtres qui ont offert toute leur vie à Dieu pour être à notre service.

Certains affirment même qu'il n'y a que trois curés de bien : celui d'avant, celui d'après et celui de la paroisse d'à côté ...

Je m'inscris en faux !

Dimanche dernier, dans ma paroisse, l'homélie a duré 22 minutes et des poussières et personne ne dormait !

L'histoire, il est vrai, ne manquait pas de piment : Ce fameux David, tout Roi qu'il était, s'attribue la femme l'un de ses officiers, Ourias et il la met enceinte, envoie l'officier se faire tuer au combat et poursuit ses relation avec la veuve dont il aura un second enfant . Ce dernier sera même l'ancêtre du Christ ; on proclame : « Jésus fils de David. »

Un scandale monumental avouons-le !

Powered by Web Agency

Lire la suite...

 

ImprimerEnvoyer

Des âmes en quête «d’un plus»

Editorial

Écrit par Bertrand Lemaire Mercredi, 12 Juin 2013 23:00

ecoute-oreille-attentiveChaque semaine l'Evangile en Prière vient alimenter nos méditations « lo Tedhaliennes ». Ainsi sont mis en valeur les points forts de la liturgie qui fait partie de notre respiration spirituelle.

Ces quelques lignes lancées sur internet comme une bouteille à la mer, vont rejoindre « au bout du monde » des âmes en quête « d'un plus » sur leur chemin de sainteté. La force de l'Evangile et la profondeur de la méditation d'une vie de prêtre, confronté à tant d'épreuves, constituent pour chacun d'entre nous une lumière sur la route.

Powered by Web Agency

Lire la suite...

   

Page 49 sur 50

<< Début < Précédent 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 Suivant > Fin >>